Monthly Archives: octobre 2017

Micronutrition et hypnose : Offrez à vos enfants une bonne année scolaire

By | Non classé | No Comments

Virginie Terrier, nutritionniste spécialisée en micronutrition – Centre Efficium
Nadège Chevassus, praticienne en hypnose Ericksonienne – Centre Efficium
http://www.efficium.ch/blog/micronutrition-hypnose-enfants-ecole-bonne-annee-scolaire/

Capture d’écran 2017-10-07 à 16.08.34

L’école est un formidable lieu d’apprentissage dont les enfants profiteront pleinement s’ils ont confiance en eux et si leur alimentation leur apporte tous les nutriments nécessaires pour être en forme toute la journée. Un manque de confiance en soi et des difficultés de concentration* peuvent rendre difficiles l’acquisition de nouvelles connaissances et les interactions avec les autres enfants et les adultes. Une alimentation équilibrée et quelques séances d’hypnose permettent le plus souvent d’aider rapidement l’enfant à dépasser ces difficultés.

L’hypnose pour les enfants, pourquoi, comment?

L’hypnose est un état modifié de la conscience qui n’est ni une veille ni un sommeil mais une sorte de voyage intérieur. C’est un état totalement naturel que l’on vit régulièrement de manière spontanée, quand on est un peu là et un peu ailleurs en même temps, comme quand on observe un feu de cheminée ou que l’on est totalement absorbé dans son imaginaire.

Ainsi, tout le monde peut entrer en état d’hypnose mais certaines personnes seront plus réceptives que d’autres, ce qui est le cas des enfants qui ont un accès facilité à leur imagination. Ils jouent à “faire comme si”, se créent leur univers… Avec le thérapeute, ils vont entrer dans un monde imaginaire, leur monde, pour y trouver ou y créer les ressources nécessaires pour atteindre leur objectif. Les enfants apprécient beaucoup l’hypnose car elle est ludique et ils parviennent facilement à utiliser les techniques données par le thérapeute pour pratiquer à la maison une forme d’auto-hypnose simplifiée en renforcement des séances.

Il est ainsi possible d’aider un enfant pour une multitude de problématiques qui peuvent impacter sa scolarité: peur de se tromper, de se faire réprimander, timidité, manque de confiance en ses capacités, difficultés de concentration, troubles du sommeil, cauchemars, difficultés à interagir avec les autres enfants…

Notons surtout que nous ne pouvons travailler que si l’enfant souhaite atteindre un objectif. S’il s’agit de l’objectif d’un parent mais que l’enfant ne le perçoit pas du tout comme un problème, l’hypnose ne va pas forcément être indiquée.

La micronutrition, une autre clé pour aider vos enfants à bien apprendre?

La micronutrition, quant à elle, peut apporter de nombreux bénéfices sur l’état de concentration, d’attention et de mémorisation de l’enfant simplement grâce au respect des rythmes. Effectivement, notre corps, et notre cerveau davantage, son rythmés par des productions hormonales très différentes en début et fin de journée.

Par exemple, la dopamine, neurotransmetteur de la motivation, est souvent moins efficace chez les enfants et adolescents, ce qui peut donner des symptômes très handicapant pour la scolarité :

  • Difficulté à se réveiller
  • Manque de motivation
  • Difficultés d’attention et mémorisation
  • Manque d’entrain et de plaisir

La sérotonine, quant à elle, lorsqu’elle vient à manquer, peut occasionner également des symptômes gênants :

  • Agressivité, irritabilité
  • Difficulté à supporter les contraintes
  • Troubles de l’endormissement, sommeil décalé
  • Sensibilité au stress
  • Pleurs faciles

Parfois une évaluation simple en micronutrition, suivie de modifications alimentaires adaptées au rythme de vie et à l’âge de l’enfant, suffisent pour résoudre ces problèmes efficacement et à long terme. Il ne faut donc pas hésiter à utiliser ces outils pour potentialiser simplement les capacités d’apprentissage ainsi que le plaisir et le confort de vos enfants.

*Les troubles de l’apprentissage, notamment les troubles DYS, nécessitent parfois le recours à une équipe pluridisciplinaire (pédiatre, orthophoniste, neuropsychologue, pédopsychiatre, pédopsychologue, psychomotricien, ergothérapeute ou encore ophtalmologiste, en fonction des symptômes de l’enfant).