Monthly Archives: novembre 2018

Hypnose: les ressources insoupçonnées de la pratique sportive

By | Non classé | No Comments
34323493_1455872074517706_8973655079122894848_n

“ Ils ne savaient pas que c’était impossible, alors ils l’ont fait ”. Mark Twain. 

Découvrant le tracé incroyable du funiculaire du Mont Pilatus à Lucerne il y a quelques années, j’ai été frappée par cette citation. Elle semble totalement logique à la plupart d’entre nous. Pourtant, combien de fois nous sommes-nous limités nous-même dans l’atteinte de nos objectifs ? Combien de fois n’avons-nous pas pu activer toutes nos capacités dans tous les domaines qu’ils soient professionnels sportifs ou personnels ?Outre une bonne préparation physique, une nutrition adaptée, nul ne peut nier aujourd’hui l’importance du mental dans l’atteinte d’un objectif sportif. L’hypnose est une technique d’accompagnement parfaitement adaptée aux besoins du sportif qui souhaite atteindre des objectifs précis.L’utilisation de l’hypnose dans le sport est assez récente. Au milieu du siècle dernier lors des jeux olympiques de Melbourne en 1956, l’équipe russe aurait été accompagnée d’hypnothérapeutes. Elle a été utilisée dans le milieu de la boxe par Steve Collins en 1996, par Michael Jordan et Tiger Woods et est une pratique courante aux USA. Elle se développe peu à peu en Europe. Autrefois pratiquée uniquement par les athlètes de haut niveau, l’hypnose s’étend aujourd’hui à tous les sportifs que ce soit en pratique régulière, pour la préparation à une épreuve unique ou pour le challenge d’une vie.

Comment l’hypnose peut améliorer la pratique sportive?

L’hypnose permet d’agir sur les capacités à la fois physiques et mentales, qu’il s’agisse du travail spécifique d’un geste technique sous hypnose ou d’un aspect plus profond. En effet, il ne suffit pas de vouloir pour pouvoir et le corps ne parvient pas toujours à réaliser ce que la tête demande pour plein de raisons différentes, souvent émotionnelles : peur de l’échec, problème avec l’idée de réussite, crainte suite à une blessure, manque de confiance en soi ….

D’une manière générale, l’hypnose est principalement utilisée pour :

  • Améliorer la confiance en soi et activer ses ressources pour se mettre dans une énergie positive
  • Travailler sur les croyances et pensées limitantes du type “Je rate tout ce que j’entreprends » “Je ne suis pas aussi fort que mon père” …
  • Augmenter sa focalisation, sa concentration. Comment atteindre cet état de conscience appelé Peak Flow (la zone ) bien connu des sportifs dans lequel on est dans une forme de transe hypnotique où tout semble plus facile ?
  • Atténuer l’anxiété et la peur…de ne pas y arriver, de décevoir. Citons l’exemple d’un athlète qui a connu une succession de mauvaises performances et qui ne parvient pas à retrouver son niveau ou d’un sportif qui s’est blessé et a gardé une peur qui l’empêche de se donner à fond. Cette peur peut être paralysante et certains sportifs ont même des troubles digestifs avant une épreuve sportive.
  • Travailler un geste technique spécifique
  • Activer les ressources nécessaires pour se dépasser
  • Améliorer la capacité de récupération notamment par l’auto-hypnose comme on le fait avec les personnes qui se font opérer et qui souhaitent récupérer rapidement.

Est-ce que mon coach peut m’accompagner dans ma pratique sportive?

Si le coach est totalement compétent dans son domaine, il n’a cependant pas forcément la formation, la pratique et les outils pour travailler sur des blocages émotionnels, des peurs inconscientes… Disons que l’hypnose permet de donner une autre dimension à l’accompagnement du sportif. Le but est de travailler en équipe avec le sportif et son entraîneur, son coach, dans un esprit de collaboration et de fixer ensemble des objectifs mesurables pour améliorer la pratique sportive.

Alors l’hypnose, c’est quoi au fond?

L’hypnose est un état modifié de conscience que l’on expérimente régulièrement dans son quotidien. Il ne s’agit pas de sommeil ni de relaxation mais d’un état d’hyper présence dans lequel on peut modifier sa façon de percevoir les choses.

Comme c’est un état naturel, tout le monde peut y avoir accès, mais pas forcément de la même manière. Et puis c’est comme le sport : en pratiquant régulièrement et en s’entrainant à l’hypnose, on développe sa capacité à entrer dans des états plus profonds rapidement.

Comment travaille-t-on en hypnose?

Certaines personnes viennent avec une idée très précise de ce qui les empêche d’atteindre leur objectif : “depuis ma blessure, je mets moins d’impact” (rugby), “je sens que j’ai peur de ne pas atteindre la ligne d’arrivée” (triathlon).

D’autres en ont une idée très confuse “je ne sais pas pourquoi je n’arrive plus à m’entraîner autant qu’avant (course à pied)”, “je ne sais pas pourquoi depuis quelques mois je suis malade avant une épreuve sportive” (course à pied) …

La séance débute donc par une anamnèse poussée. Puis nous utilisons diverses techniques hypnotiques ou de programmation neuro linguistique parfaitement adaptées à la personne telles que la visualisation, désancrages-ancrages, lieu ressource qui permet de retrouver un état tel que concentration, relaxation, combativité, confiance…, techniques de travail sur les peurs, recherche d’états de ressources passés, régressions, recadrages, négociations entre parties… Il existe de très nombreuses techniques. Puis nous donnons au sportif des exercices à réaliser entre deux séances.

Combien de temps dure un accompagnement dans le cadre d’une pratique sportive?

Cela dépend… Sur une demande spécifique, il peut y avoir de 1 à 4 séances en moyenne. Certains suivis nécessitent un travail de fond plus long.

L’hypnose est un outil qui permet de dépasser rapidement une problématique précise.

L’objectif est l’autonomisation du sportif pour qu’au-delà du dépassement de certains blocages, de certaines peurs inconscientes, il puisse se prendre en charge de manière autonome dans un maximum de situations.